BanDAP2Relancebon

PROTECTION DES AIRES PROTEGEES : Le Ministre Abdou Karim SALL magnifie le travail du PDIDAS

Le Ministre de l’Environnement et du Développement Durable, Abdou Karim SALL, a effectué ce vendredi 11 septembre 2020, une visite des travaux de bornage et de pancartage des forêts classées et réserves naturelles situées dans la zone d’intervention du PDIDAS. La cérémonie s’est tenue à la Forêt classée de Rao (département Saint-Louis) où le Ministre montrant son satisfecit a procédé à une pose symbolique d’une borne.

Une AiresProteg

Sept forêts classées (Rao, Keur Mbaye, Mpal, Maka Diama, Naéré, Ndiaw et Thilène) de la région de Saint Louis font aujourd’hui l’objet de délimitation, de bornage et de pancartage permettant de matérialiser les limites de ces aires protégées de plus en plus prisées et d’éviter tout empiètement par les populations et les agro-industriels installés dans la zone.

Ces activités financées par le Fonds pour l’Environnement Mondial, sont mises en œuvre par le PDIDAS, à travers l’Agence Sénégalaise de la Reforestation et de la Grande Muraille verte (ASERGMV) en sa qualité de maître d’ouvrage délégué et en collaboration avec les Services des Eaux et Forêts de Saint Louis.

« Ces travaux, qui s’inscrivent dans la composante 3 (Gestion durable des forêts classées et des réserves naturelles) du PDIDAS, ont pour objectif de renforcer la sécurisation foncière, la réhabilitation des forêts classées situées dans la zone d’intervention du Projet mais aussi d’atténuer les effets néfastes des aménagements hydro-agricoles sur l’environnement et les ressources naturelles », indique Mme Ndeye Coura Mbaye DIOP, Coordinatrice du PDIDAS. « Au total sept forêts classées d’une superficie de 10 200 hectares situées dans la région de saint louis sont concernés par ces travaux évalués à hauteur de 78 millions de FCFA », renseigne-t-elle.

Dans chaque forêt classée, des bornes en béton armée sont placées à chaque 100 mètres sur les limites validées par les autorités.

Int AiresProtegPour sa part, le Ministre de l’Environnement et du Développement Durable, a d’abord félicité l’équipe du PDIDAS et son ministère de tutelle pour leur engagement envers la protection des forêts. Il a par la suite salué « un travail important » du Projet « permettant à terme d’avoir une exhaustivité des limites des forêts classées dont dispose le Sénégal » sachant que « la dernière délimitation connue de ces forêts date d’avant les indépendances ». Il souhaite que ces activités, par ailleurs inscrites dans le cadre du Plan Sénégal Emergent Vert, soient dupliquées dans les autres régions du Sénégal pour une meilleure protection de nos aires protégées.

A noter que plusieurs acteurs prennent part aux travaux notamment l’Inspection régionale des Eaux et Forêts de Saint-Louis (IREF), les Communes et les communautés regroupées au sein d’Associations Inter-villageoises (AIV) de gestion des aires protégées mises en place par le Projet.
Pour une adhésion massive aux opérations de protection et de gestion des aires protégées situées dans la zone d’intervention du PDIDAS, des campagnes d’information et de sensibilisation sont régulièrement menées auprès des autorités administratives, des collectivités locales et des communautés par le Projet avec l’appui de l’Inspection régionale des Eaux et Forêts de Saint-Louis (IREF).

ACTUALITES

trait
Copyright © 2017 - Projet de Développement Inclusif et Durable de l’Agribusiness au Sénégal (PDIDAS)
Ngallèle km 9, Route de Rosso, Saint-Louis - Boite postale: 680 - Tel­: +221 33 ­961 99 90 - Fax­: +221 33 ­961 99 94 - Email­: pdidas@pdidas.org